CEFJ - Comité d'échanges Franco-Japonais CEFJ - Comité d'échanges Franco-Japonais
Un comité créé par
Browse Author by Aurelia Dejulliard
View Post

Festival KINOTAYO : Invitation – réception privée au Musée national des arts asiatiques GUIMET

Lieu : Musée national des arts asiatiques – Guimet 6, place d’Iéna, 75116 Paris

Au programme :

16h00 : Visite privée du Musée

17h00 – 18h30 : Réception/Cocktail

Merci de confirmer votre venue par mail en indiquant  votre nom et prénom à l’adresse : av.kinotayo@gmail.com 

Toute l’équipe du festival à hâte de vous retrouver et aura le plaisir de vous accueillir pour cette journée événement.

En vous souhaitant une excellente journée et une excellente fin de festival.

Festival du cinéma japonais contemporain KINOTAYO

https://kinotayo.fr/

View Post

Recherche de figurants français ou étrangers pour le tournage de série japonaise

[PROGRAM]

“La Grande Maison Tokyo”  at 9pm every Sunday, TBS ch.

https://www.tbs.co.jp/eng/newdrama/index.html#ns1

[DATE / PLACE / ROLE]

Please let us know when it’s convenient for you!

(1)

DATE: At night on December 6th

PLACE: Somewhere in Tokyo

ROLE:

-Three male foodies in a restaurant  OR

-Michelin inspectors in a conference room

(2)

DATE: About from 11am to 9pm on December 9th

PLACE: At Midoriyama studio in Yokohama

https://goo.gl/maps/iHtWutRjA8sCsbad7

ROLE:

-Elegant customers in an exclusive French restaurant, “Grande Maison Tokyo”

(3)

DATE: In the morning on December 10th

PLACE: A restaurant in Shibuya, Tokyo

ROLE:

  -Elegant customers in an exclusive French restaurant, ‘gaku” 

(4)

DATE: In the afternoon on December 10th

PLACE: Somewhere in Tokyo

ROLE:

-Michelin inspectors in a conference room

(5)

DATE: From 8am to 6pm on December 14th OR

           From 4pm to 7pm on December 14th OR

           From 7pm to 11pm on December 14th  

PLACE: At Midoriyama studio in Yokohama

https://goo.gl/maps/iHtWutRjA8sCsbad7

ROLE:

-Elegant customers in an exclusive French restaurant, “Grande Maison Tokyo”

(6)

DATE: In the morning on December 15th

PLACE: Somewhere in Tokyo

ROLE:

-People in Paris OR tourists or users in an airport

(7)

DATE: on December 17th

PLACE: at Prince Hotel Tokyo

ROLE:

-Participants of Michelin Guide Star Revelation Ceremony

(8)

DATE: About from 6pm to 9pm on December 19th

PLACE: At Midoriyama studio in Yokohama

https://goo.gl/maps/iHtWutRjA8sCsbad7

ROLE:

-Elegant customers in an exclusive French restaurant, “Grande Maison Tokyo”

(9)

DATE: In the morning on December 20th

PLACE: At an exclusive French restaurant

ROLE:

-Elegant customers in an exclusive French restaurant

[FEE]

Sorry, it’s free of charge.

[CONTACT]

Please send an e-mail to the following address!

gmt@gr.tbs.co.jp

Please ask me anything anytime! :)))))

View Post

Invitation 6 et 7 décembre : Danses d’Okinawa

Danses d’Okinawa

Les îles de l’actuel département d’Okinawa, situées dans le sud de l’archipel japonais, constituaient autrefois le royaume des Ryûkyû. Tout en développant des échanges commerciaux avec le Japon et plusieurs autres pays asiatiques voisins, ce petit archipel a créé une culture originale, fruit d’influences multiples. Ainsi, le kumiodori est un théâtre dansé et chanté propre aux Ryûkyû qui mêle chants, musiques, danses, costumes…
Créé il y a 300 ans, il a été désigné Bien culturel immatériel important par le gouvernement japonais et est inscrit sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco. Au programme de ces deux représentations : « Shûshin kaneiri », un chef-d’œuvre du kumiodori souvent interprété, ainsi que plusieurs danses des Ryûkyû appartenant principalement au répertoire classique.

https://www.mcjp.fr/fr/agenda/danses-dokinawa

Maison de la culture du Japon à Paris

101 bis, quai Branly 75015 Paris

View Post

Train de vie japonais : Japon Info N°23

À LA UNE

Ponctualité, trains high-tech, haut de gamme, privatisation, le Japon offre une belle vision du chemin de fer depuis l’Occident, mais qu’en est-il vraiment ?

ÉDITO : Le coût réel de l’information

Rentrant à peine d’un fabuleux circuit de six jours de Tôkyô au département de Fukui, je reviens avec plein d’enthousiasme pour poursuivre l’aventure Japon infos. En effet, c’était la première fois que je partais au Japon dans le cadre d’un voyage de presse au frais « de la princesse ».

Je veux lire la suite de l’édito !

PORTRAIT: Le phénix à la tête de Sony

Nobuyuki Idei, Ancien PDG SONY,PDG de Quantums Leaps

Homme discret au sourire angélique, a été le grand patron de Sony jusqu’au 7 mars 2005. Diplômé de l’université Waseda, où il a fait des études de science politique et d’économie, il a été embauché par l’entreprise en 1960. Parmi les dirigeants, qui sont ingénieurs pour la plupart, Idei a grimpé tous les échelons pour devenir PDG en 1995…

Abonnez-vous pour lire ce portrait exclusif!

TOURISME: Le panache noir

Photographie de Nippon100 :

Les quelques locomotives à vapeur qui remontent le cours d’un fleuve et serpentent entre les champs de thé, sont les seules au Japon à circuler tous les jours de l’année.

Je veux découvrir ce lieu, je m’abonne !

View Post

Paris 2024 lance le label « Terre de Jeux 2024 » à l’international à Tokyo

Paris 2024, représenté par Etienne Thobois, son Directeur Général, et l’ambassade de France, par l’Ambassadeur Laurent Pic, ont lancé la première labellisation « Terre de Jeux 2024 » internationale lors d’une journée sportive en présence de Laurence Fischer, Ambassadrice déléguée pour le sport, et Lucie Décosse, championne olympique de judo, qui sera présente aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 en tant qu’entraîneuse de l’équipe de France féminine.

Trois événements, illustrant les trois dimensions du label ont été organisés

  • Un footing matinal avec le personnel de l’ambassade et la communauté française (afin de promouvoir la pratique sportive, contribuer à développer un « esprit de corps » autour du sport et de ses valeurs) et échanges autour du projet de Paris 2024.
  • Une rencontre autour des athlètes avec les élèves du lycée français international de Tokyo et masterclass de judo avec Lucie Décosse.
  • Une visite à des escrimeuses japonaises se préparant pour les Jeux de Paris 2024, entrainées par un français, Franck Boidin, médaillé olympique à Atlanta en 1996.

Valoriser le réseau diplomatique mobilisé

Pour préparer la candidature de Paris 2024, déjà, le réseau diplomatique français avait été largement mobilisé. Aujourd’hui, Paris 2024 souhaite accentuer cette dynamique et valoriser les postes diplomatiques en leur donnant la possibilité de se voir attribuer le label « Terre de Jeux 2024 », notamment afin de mobiliser les près de deux millions de Français établis à l’étranger. Initialement destiné aux collectivités qui souhaitent s’engager dans l’aventure olympique et paralympique au-delà des Jeux de Paris, le label vise à faire vivre toutes les émotions du sport et des Jeux, mettre plus de sport dans le quotidien des Français et animer et faire grandir la communauté Paris 2024. Ce label sera ouvert à l’international après les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020.

Terre de Jeux 2024, qu’est-ce que c’est ?

Le label « Terre de Jeux 2024 » lancé cette année vise à contribuer à la réussite des Jeux de Paris 2024 et à en partager les effets positifs et durables avec toute la population française.

Paris 2024 a mis en place un label inédit dans l’histoire des Jeux à destination de toutes les collectivités territoriales (villes, intercommunalités, métropoles, départements, régions) et du mouvement sportif (fédérations, clubs sportifs) qui souhaitent s’engager dans la dynamique des Jeux pour mettre plus de sport dans le quotidien des Français, que ce soit pour partager plus largement les émotions du sport à travers des événements, pour valoriser le rôle du sport ou pour développer la pratique pour tous. Le déploiement du label à l’international va permettre d’engager des millions de français, y compris à l’étranger, à travers toutes les ambassades.

En annonçant, depuis Tokyo, le déploiement international du label « Terre de Jeux 2024 » et son attribution à l’ambassade de France au Japon, Paris 2024 poursuit sa volonté d’ouvrir l’aventure olympique et paralympique au plus grand nombre. L’ambassade de France au Japon, où se dérouleront les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques, partage pleinement cet objectif   et s’engage d’ores et déjà, au quotidien, en faveur d’une mobilisation autour de l’Olympisme et de ses valeurs.

A Tokyo en 2020

Dans la foulée de cette journée, le label « Terre de Jeux 2024 » vivra au Japon dès début 2020 avec un certain nombre d’actions portées par l’ambassade de France avec le soutien de Paris 2024, parmi lesquelles :

  • Le lancement d’un concours visant à attribuer à un membre de la communauté Française au Japon un créneau pour porter la torche olympique et paralympique des Jeux de Tokyo 2020 ;
  • Le déploiement de la semaine olympique et paralympique 2020 dont le thème au niveau national s’articulera autour des échanges interculturels avec un focus particulier sur le Japon ;
  • La mobilisation de la communauté française et francophile dans le cadre des nombreuses compétitions impliquant des sportifs français au Japon (ex : championnat du Monde de Handball féminin au Japon fin 2019) ;
  • La participation collective à des compétitions sportives organisées dans les différents arrondissements de Tokyo ou par d’autres collectivités ou organismes au Japon (ex : Semi-marathon de Minato Ku) ;
  • L’organisation régulière d’interactions entre les membres actifs de « Terre de Jeux 2024 » et des sportifs ou acteurs du sport lors de leur passage au Japon.

Laurent Pic, Ambassadeur de France au Japon : « C’est une fierté de recevoir le label « Terre de Jeux 2024 » car le Japon vient d’accueillir la Coupe du monde de Rugby, et s’apprête à organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques l’été prochain, et qu’il reviendra à la France de faire de même en 2023 et 2024. Pour nous il est tout à fait naturel d’être labellisé « Terre de Jeux 2024 » qui repose sur trois piliers : la célébration, l’engagement et l’héritage. Conscients de l’enjeu, nous accordons une place toute particulière à la dimension « sport » de nos activités, que ce soit, à titre d’exemple, dans nos relations économiques, dans notre coopération universitaire et scientifique, dans le cadre de notre programmation culturelle ou encore en matière de coopération décentralisée. Nous avons également l’ambition de mobiliser notre communauté au Japon et faire en sorte qu’elle contribue activement à la réussite des Jeux Olympiques et Paralympiques, à Tokyo d’abord, puis à Paris. C’est un programme enthousiasmant qui concerne l’ensemble de notre action diplomatique. Enfin, les jeux Olympiques et Paralympiques sont bien plus qu’un évènement sportif, mais un enjeu de société porteur d’inclusion, sur le plan de l’égalité homme-femmes comme de l’accessibilité pour les personnes handicapées. Je suis persuadé qu’un très grand nombre de postes au sein de notre réseau diplomatique souhaitera s’impliquer dans cette démarche et se voir attribuer le label Terre de Jeux ».

Etienne Thobois, Directeur Général de Paris 2024 : « C’est un vrai plaisir d’être au Japon pour lancer le label que nous avons baptisé « Terre de Jeux 2024 » à Tokyo. L’un des enjeux pour nous c’est de faire vibrer les gens, bien au-delà des spectateurs qui auront la chance d’être dans les stades. Notre ambition avec « Terre de Jeux 2024 » est d’engager les Français, sur tout le territoire, comme à l’étranger, où résident près de 2 millions de Français. L’énergie positive des Jeux, nous voulons la partager avec le plus grand nombre. Et que le sport soit plus présent dans la vie des gens. Les Jeux sont un moment extraordinaire, nous voulons profiter de ces opportunités pour les faire vivre au plus grand nombre. Je dois dire que la collaboration avec l’Ambassade de France au Japon se déroule très bien, en particulier dans le contexte de Tokyo 2020. Nous sommes donc très heureux que le premier événement dans le cadre du déploiement du label « Terre de Jeux 2024 » ait pu se dérouler à Tokyo. Celui-ci donne vie à un dispositif inédit et original. Il s’agit d’une première et la France est particulièrement heureuse d’en être à l’initiative. Cette coopération, dont l’action sera pilotée par Paris 2024, associera je l’espère un très grand nombre de représentations diplomatiques françaises à l’étranger. « Terre de Jeux 2024 » vise à contribuer au succès des Jeux de Paris 2024 et à partager leurs effets positifs sur tout le territoire français. Je me réjouis que cette collaboration avec l’Ambassade de France à Tokyo marque également le début de l’histoire commune entre Paris 2024 et le réseau diplomatique, l’un des piliers de ce label. »

Lucie Décosse, Championne olympique et entraîneuse de l’équipe de France féminine de Judo : « Je connais bien le Japon pour y avoir combattu des dizaines de fois. Dans le judo, le master japonais est le plus important et j’ai eu souvent l’occasion d’y affronter des Japonaises. Je suis très heureuse d’être de retour à Tokyo pour accompagner le développement international du label « Terre de Jeux 2024 ». A cette occasion j’ai pu avoir des moments d’échanges toujours très émouvants, notamment avec les enfants du lycée français international de Tokyo, ainsi qu’avec de jeunes judokas à qui j’ai donné une masterclass. Ces rencontres participent d’un apport à la dimension héritage des Jeux. »

Laurence Fischer, Championne de karaté, Ambassadrice déléguée pour le sport : « Je suis très fière d’être là aujourd’hui pour le lancement du label « Terre de Jeux 2024 ». Le réseau diplomatique depuis des années a apporté son soutien à la candidature de Paris 2024. Aujourd’hui c’est une manière de poursuivre cette collaboration. Plus largement, le sport ce sont aussi des valeurs, de la rigueur, de la discipline. C’est la valeur de l’effort. Il me semble que c’est important de le partager très largement dans les écoles, les universités, les ambassades, avec tous les publics. Paris 2024 est une occasion unique, historique, de mobiliser tous les Français quels qu’ils soient, autour des questions d’héritage et d’engagement. L’enjeu est important pour les pouvoirs publics de susciter un engouement et d’apporter les réponses dont le sport a besoin. Il y a un vrai investissement de la France dans le cadre des Jeux de Paris 2024 et une mobilisation de tous. Je trouve que c’est un excellent lancement. Nous avons désormais plein d’outils pour le déploiement international de « Terre de Jeux 2024 » et c’est très prometteur pour la suite ».

View Post

Evénement de promotion à Paris des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et de la ville de Tokyo

« PATIO » du Forum des Halles

Hall de la gare de RER Châtelet – Les Halles

1. Intitulé de l’événement

« Rendez-vous à Tokyo en 2020 ! »

2. Objectif

Installation de stands de promotion, présentations sur panneaux et organisation de spectacles sur scène à Paris, ville organisatrice des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, dans le but de faire découvrir aux Parisiens et aux touristes du monde entier les attraits des Jeux de Tokyo 2020 et de la ville de Tokyo qui les accueillera.

3. Organisateurs

Ville de Tokyo et Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo

4. Durée de l’événement

Trois jours, du mercredi 31 octobre au vendredi 2 novembre 2018, de 11 h à 19 h (heure locale)

5. Lieu

« PATIO » au 3ème sous-sol du Forum des Halles + hall de la gare RER de Châtelet – Les Halles (4ème sous-sol)
(Adresse)101 Porte Berger, 75001, Paris
(Accès)https://www.forumdeshalles.com/fr-FR/access

6. Evénements prévus

(1) Spectacles sur scène (durée prévue : environ 30 minutes chacun)
Les spectacles suivants auront lieu au « PATIO », au 3ème sous-sol du Forum des Halles. Les horaires sont en cours de finalisation et sont donc susceptibles d’être modifiés.

SpectacleArtisteProfilHoraire prévu
(pour les 3 jours)
Spectacle de calligraphieMIHOPrix d’encouragement du Ministre de la Culture du Japon. Non limitée à la tradition, et considérant les caractères japonais comme la « vie », cette artiste développe un style dynamique qui recherche la véritable silhouette des idéogrammes.11 h
Concert de kotoTAKAHASHI GahōDeuxième prix du 17ème concours international de musique « Grande muraille de Chine », section instruments traditionnels japonais. Troisième prix du 16ème concours international de musique d’Osaka, section musique folklorique.12 h
Spectacle de kiri-e (papier découpé)HAYASHIYA ImamaruLe kiri-e n’a pas de frontières ! Cet artiste donne des représentations dans le monde entier avec comme seul outil une paire de ciseaux. En plus de répondre aux demandes des spectateurs, il se plaît à représenter des objets traditionnels japonais et à réaliser des portraits.13 h
Démonstration de karatéUSAMI RikaA remporté 5 victoires, dont 4 consécutives, aux Championnats de karaté du Japon à partir de 2009. A participé pour la première fois aux Championnats du monde en 2010 et obtenu la 3ème place. Vainqueur des Championnats du monde de karaté de Paris en 2012.14 h
17 h
Démonstration de tressage kumihimoRYŪKŌBŌ (FUKUDA Takashi / FUKUDA Ryūta)Fondé il y a plus de 120 ans et héritier d’un savoir-faire exceptionnel, Ryūkōbō fabrique des tressages kumihimo à la façon d’Edo. Il a fait évoluer le style traditionnel d’Edo pour développer des motifs de tressage variés, à la fois pratiques et chics.15 h
Concert de shamisenSHIRATA MichiakiCe musicien professionnel de shamisen se produit au Japon et dans le monde entier. Il interprète des morceaux de sa composition en collaboration avec différents instruments.16 h
Spectacle d’art numériqueTAKAHASHI Hiroyuki MitsumeArtiste et designer caractérisé par une utilisation très originale des couleurs. Actif dans des domaines très variés, du design à la conception de vêtements et d’articles de publicité / communication (goods).
Hiroyuki-Mitsume Takahashi Official Website
18 h

(2) Ateliers (durée prévue : environ 50 minutes chacun)
Les ateliers suivants auront lieu au « PATIO », au 3ème sous-sol du Forum des Halles. Les horaires sont en cours de finalisation et sont donc susceptibles d’être modifiés.

AtelierContenuHoraire prévu
Bilboquet kendamaInitiation au bilboquet kendama, jeu pratiqué par les enfants japonais depuis l’ère Taishō (1912-1926)11 h
15 h
Découverte de l’hydrogèneUtilisation de l’hydrogène, énergie du futur, pour faire rouler une voiture miniature12 h
16 h
CalligraphieInitiation à la calligraphie en tenant soi-même le pinceau sous la direction d’un maître13 h
17 h
BocciaDécouverte de ce sport né en Europe, destiné aux personnes atteintes de paralysie cérébrale ou ayant des difficultés motrices équivalentes, épreuve officielle des Jeux paralympiques14 h
18 h

(3) Exemples d’objets exposés
Les contenus suivants, relatifs aux Jeux de Tokyo 2020 et à la ville de Tokyo, en charge de leur organisation, seront exposés dans le « PATIO » au 3ème sous-sol du Forum des Halles ainsi que dans le hall de la gare RER de Châtelet – Les Halles, au 4ème sous-sol. Le détail du contenu des expositions diffère selon le lieu d’installation.

Mascottes officielles des Jeux de Tokyo 2020 
Des panneaux et des peluches des mascottes officielles des Jeux de Tokyo 2020 seront exposés. Les visiteurs pourront revêtir une veste happi traditionnelle aux couleurs des Jeux de Tokyo 2020 et prendre une photo avec les mascottes.

[ Mascottes officielles des Jeux de Tokyo 2020 ]

Pour les détails sur les mascottes : https://tokyo2020.org/en/special/mascot/

Présentation des attraits de Tokyo avec le slogan / icône « Tokyo Tokyo – Old meets New »

Une promotion des charmes offerts par la ville de Tokyo sera réalisée à l’aide de panneaux et de vidéos, avec utilisation du slogan / icône
« Tokyo Tokyo – Old meets New », créé afin de faire connaître de façon efficace les nombreux attraits de la capitale du Japon.

Présentation de souvenirs « Tokyo Omiyage »
Présentation de souvenirs « Tokyo Omiyage », créés en collaboration avec des entreprises privées.

Projet Edo Tokyo Kirari 
Présentation des produits du Projet Edo Tokyo Kirari, qui proposent dans une optique nouvelle les objets issus du savoir-faire d’Edo-Tokyo ou de magasins de longue tradition. L’objectif est de faire connaître leurs valeurs et leurs charmes en tant que marques représentatives de Tokyo. Les produits des entreprises sélectionnées comme projet-modèle seront exposés.

Le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo

©The Tokyo Organising Committee of the Olympic and Paralympic Games. All rights reserved.

View Post

Paris 2024 : Absence du karaté aux Jeux Olympiques 2024

Présence du karaté aux Jeux Olympiques 2024

15e législature

Question écrite n° 12084 de M. Claude Bérit-Débat (Dordogne – SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 29/08/2019 – page 4355

M. Claude Bérit-Débat attire l’attention de Mme la ministre des sports sur le choix du comité d’organisation des jeux olympiques (COJO) et du comité international olympique (CIO) de ne pas retenir le karaté comme discipline additionnelle aux jeux olympiques 2024 qui se dérouleront à Paris.

La fédération nationale française de karaté, qui regroupe, à travers ses 5000 clubs, 255 000 licenciés, ne comprend pas cette décision prise en février 2019 et poursuit aujourd’hui sa mobilisation contre cette mesure.

Cette décision apparait en effet des plus surprenante car le karaté fait partie des disciplines additionnelles retenues aux jeux olympiques de 2020 au Japon. Son intégration définitive dans les sports olympiques se trouve ainsi compromise avant même qu’elle n’ait pu faire ses preuves.

La surprise est d’autant plus légitime que la France est l’une des grandes nations du karaté, titrée au niveau mondial très régulièrement. Elle fait partie des toutes meilleures.

Sa présence aux jeux olympiques en 2024 à Paris lui permettrait ainsi de bénéficier d’un coup de projecteur, de la développer et d’attirer de nouvelles vocations auprès des jeunes. 55 % des licenciés de karaté en France ont moins de 18 ans selon la fédération nationale, soit plus de 125 000 jeunes qui rêvaient de voir évoluer leurs championnes et champions aux jeux olympiques en France.

Le sujet n’est pas ici de remettre en cause la légitimité sportive des autres disciplines qui ont été choisies par le COJO et le CIO mais de donner une suite qui semble cohérente avec les choix effectués pour 2020.

Aussi, Monsieur le sénateur lui demande ce que compte faire le Gouvernement pour que le karaté soit finalement retenu pour les jeux olympiques de 2024 en France avant que le CIO ne rende sa décision finale en décembre 2020. Il s’agit de donner toute sa chance et une forte médiatisation à une discipline sportive soutenue par des centaines de milliers de sportifs et bénévoles.

Réponse du Ministère des sports

publiée dans le JO Sénat du 10/10/2019 – page 5169

Le Comité d’organisation des jeux Olympiques et Paralympiques 2024 (COJO) a choisi les quatre sports additionnels suivants au programme olympique : le break dance, le skateboard, l’escalade et le surf. Cette décision a été annoncée le 21 février 2019 par le COJO, en conformité avec les principes qu’il avait fixés : choix de sports innovants, à dominante urbaine et ayant un fort impact sur la jeunesse. Elle a été approuvée par la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) le 27 mars, puis par la session du CIO le 25 juin, à l’unanimité. En décembre 2020, elle sera soumise à la validation du CIO qui aura encore la faculté de retirer un ou plusieurs des quatre sports additionnels choisis par le COJO. Mais dès à présent, il n’est plus possible d’ajouter de nouveaux sports à cette liste. Le COJO avait reçu début mars la Fédération internationale de karaté, peu après l’annonce de ces nouveaux sports, afin de répondre à ses interrogations. Aucune négociation n’avait été engagée par la suite entre ces deux instances. En tout état de cause, le ministère des sports rappelle son soutien appuyé à la fédération française de karaté. Il a ainsi été décidé de lui accorder en 2019 une subvention de plus d’un million d’euros, notamment pour le développement du sport de haut niveau dans la perspective des JO de 2020 où le karaté figurera au programme des Jeux olympiques de Tokyo, conformément à la décision du COJO japonais. Ce montant représente une augmentation de l’ordre de 20 % par rapport à l’effort financier du ministère des sports en 2018 et marque son attachement à ce sport, porteur de valeurs fortes et qui compte plus de 250 000 licenciés. Indépendamment du choix du COJO quant aux sports additionnels qui figureront au programme de Paris 2024, la pratique du karaté en France continuera de faire l’objet d’une grande attention de la part du ministère des sports.

Question écrite n° 13136 de Mme Brigitte Micouleau (Haute-Garonne – Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 21/11/2019 – page 5790

Mme Brigitte Micouleau attire l’attention de Mme la ministre des sports sur l’exclusion du karaté au programme des jeux olympiques (JO) de Paris 2024.

En effet, le 21 février 2019, le comité d’organisation des jeux olympiques (COJO) a exclu le karaté de la liste additionnelle des sports olympiques en 2024, alors qu’il sera sport olympique à Tokyo en 2020. Il n’y a pas eu d’explications à ce choix surprenant d’autant plus que la fédération française de karaté, forte de ses 250 000 licenciés et ses 5 000 clubs, se place régulièrement dans les trois premières nations du karaté mondial (195 fédérations nationales, 10 millions de licenciés).

La France, grâce à ses nombreux champions du monde et d’Europe, représente un véritable potentiel de médailles aux JO de Paris 2024.

Face à l’incompréhension suscitée par la décision du COJO, elle lui demande quels sont les critères qui ont été retenus pour aboutir à une telle exclusion et dans quelle mesure le Gouvernement peut envisager la réintégration du karaté au programme des jeux olympiques de Paris 2024.

En attente de réponse du Ministère des sports.

View Post

Instant’ Japan : évènement sur la culture Japonaise le 14 et 15 Décembre prochain

« Instant’Culture » est une association qui organise un évènement intitulé Instant’ Japan  créé l’année dernière à l’occasion des Japonismes 2018. L’objectif de cette association est de présenter la culture Japonaise de la manière la plus authentique possible en se focalisant sur la Gastronomie, l’artisanat (Un artisan teinturier traditionnel viendra cette année vendre ses œuvres et animer des ateliers), plusieurs ateliers (Cuisine, Ikebana, cérémonie du Thé …), plus de 20 stands d’exposants regorgeant de belles choses (vêtements, sacs, librairie, Kokedama, estampes originales…) de qualités fabriqués au Japon ou en France pour la quasi-totalité.

« Instant’Culture »  informe également un concert de Taiko du groupe Paris Taiko Ensemble qui sera suivi par un cocktail le Samedi 14 Décembre soir (au tarif de 20€)

L’entrée d’Instant Japan est libre et gratuite et l’évènement se déroulera cette année dans le magnifique hôtel particulier d’éléphant Paname situé dans le 2ème arrondissement.

La première édition d’« Instant’Culture » s’était déroulé à la mi-décembre de l’année dernière et la 2nde édition sortira à la même période afin de rester dans cette ambiance d’un « marché de Noël » aux couleurs du Japon, qui avait rencontré un franc succès tant auprès des visiteurs que des exposants.

View Post

The EU-Japan Centre : Next training programme in Japan on Japanese business Cultures – call for applications

“Get ready for Japan” 2-week training programme in Japan
· Training dates: 18 – 29 May 2020
· Application deadline: Thursday, 13 February 2020

The 2-week ‘Get Ready for Japan’ scheme offers EU managers the unique opportunity to experience and understand both the cultural and economic elements which define and explain Japan’s business and technological achievements.
It is focused onbusiness management and consists of a combination of lectures, case studies, negotiation role-play exercises with Japanese managers and company visits. 

The purpose of the mission in Japan is:

· to acquire a broad understanding of the Japanese business environment, business practices and Japanese-style personal communications in order to find ways to do successful business through a partner relationship;
· to become aware of the decision-making process inside Japanese companies and therefore gain a better understanding of their negotiation style and hierarchy;
· to give the opportunity to reinforce relationships with current Japanese customers and facilitate contacts with future ones.

The EU-Japan Centre covers all training-related costs such as speakers’ fees, room rental, and transfers for company visits, for participants from SMEs. In addition, SMEs can benefit from a € 1200, – grant.
In order to ensure a high degree of personal attention, the number of participants is limited to 14 participants.

More information

EU-JAPAN CENTRE for Industrial Cooperation | EU-based office
Rue Marie de Bourgogne 52 | B-1000 Brussels | Belgium | jessica@eu-japan.eu | +32 2 282 0043
http://www.eu-japan.eu | http://www.eubusinessinjapan.eu | http://twitter.com/EUJAPANCENTRE