CEFJ - Comité d'échanges Franco-Japonais CEFJ - Comité d'échanges Franco-Japonais
Un comité créé par
Browse Author by Aurelia Dejulliard
View Post

HEC : Programmes d’été

HEC a lancé le programme d’été 2020 :

  •  SUMMER PROGRAMS

Format : Plein Temps

Durée : 2 semaines (Session 1: 8 juin au 19 juin, Session 2: 22 juin au 3 juillet, Session 3 : 6 juillet au 17 juillet)

Langue : Anglais

Profile(s) : Master et jeunes professionnels

  • YOUTH LEADERSHIP INITIATIVE

Format:Plein Temps

Durée:1 semaine (19 au 25 juillet 2020)

Langue:Anglais

Profile(s):Lycéens

Accroître vos compétences en communication, apprendre à interagir au sein d’une équipe internationale, développer et affirmer votre aptitude à être leader dans votre vie

  • Tarif spécial pour des étudiants de l’université partenaire avec HEC : exemption des frais de dossier de 50€ (Summer school).

En cas du Japon : l’Université de Tokyo, l’Université Hitotsubashi et l’Université Keiō.

  • Réduction pour ceux qui s’inscrivent avant le 1er mars.

En savoir plus



View Post

KYOTO cherche des entreprises françaises !

Préfecture de Kyoto cherche des entreprises françaises innovantes :

En mars prochain, une rencontre sera organisée sur Paris en présence de représentant de la préfecture de Kyoto, avec les entreprises françaises innovantes et taille moyenne et plus, potentiellement intéressées par le Japon, afin de les inviter à venir à Kyoto pour un événement en avril 2020.

Les secteurs concernés sont:

-healthcare

-digital health

-travel tech

-et tout ce qui touche au smart city

Si vous êtes intéressées, merci de contacter le secrétariat du CEFJ (mmasuda-ext@cci-paris-idf.fr) en adressant une présentation de votre société (activités, taille, etc.). Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter.

View Post

Choose France : 200 patrons du monde entier à Versailles pour conforter l’attractivité de la France

Dans un contexte international dominé par l’incertitude liée au Brexit et aux tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, l’attractivité de la France résiste et se maintient à un niveau élevé : 87% des cadres dirigeants considèrent la France propice aux investissements (+13 points par rapport à 2016), et 82 % des entreprises étrangères installées en France tirent un bilan positif de leur investissement sur le territoire (+ 4 points en un an).

La France conserve ainsi sa deuxième place de destination envisagée en matière d’investissements derrière l’Allemagne et devant le Royaume-Uni : elle est citée par 38% des cadres dirigeants interrogés contre 44% en faveur de l’Allemagne et 30% en faveur du Royaume-Uni.

CONFORTER  L’ATTRACTIVITÉ FRANÇAISE

Afin de conforter cette dynamique positive, le Gouvernement poursuit le travail de pédagogie sur les réformes et les transformations menées en France pour encourager les entreprises étrangères à investir encore plus dans les territoires.

L’édition 2020 de Choose France met en effet l’accent sur les territoires français – leurs atouts, leurs savoir-faire, leurs capacités d’innovation – avec pour objectif de renforcer la dynamique d’investissement en région. L’Île-de-France, le Centre-Val de Loire, la Normandie et les Hauts-de-France ont attiré le plus grand nombre d’investissements dans le tissu économique et industriel local, contribuant au dynamisme de leurs bassins d’emplois respectifs.

Cette dynamique a démontré sa solidité depuis deux ans et demi : un travail de recensement réalisé par Business France, avec le concours des préfectures et des services économiques régionaux, a permis d’identifier les projets d’investissements (internationaux et français) annoncés ou réalisés dans les territoires depuis 2018, avec créations d’emplois à la clé.

DES INITIATIVES POUR FACILITER ET ENCOURAGER LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS EN FRANCE

La mise à disposition de sites industriels dits “clé en main”. Il s’agit de sites de plus de 50 hectares pouvant recevoir des activités industrielles et pour lesquels les procédures administratives d’urbanisme ou environnementales ont été anticipées par les pouvoirs publics, afin d’offrir à l’investisseur une disponibilité immédiate ou à très court terme.

L’amélioration de la visibilité et de la lisibilité du droit des sociétés pour favoriser l’implantation de centres de décision et de sièges sociaux.

DES MESURES RENFORÇANT LA VISIBILITÉ ET L’ATTRACTIVITÉ DE LA FRENCH TECH

Dévoilement du French Tech 120, pour faire émerger des leaders technologiques sur tout le territoire.

Élargissement du French Tech Visa aux start-ups étrangères implantées en France (pour rappel, une start-up sur deux déclare rencontrer des difficultés à recruter. 80 000 postes sont aujourd’hui à pourvoir dans les métiers du numérique). Un décret sera pris d’ici la fin du mois de janvier en ce sens.

Le régime des bons de souscription pour création d’entreprise (BSPCE) a été étendu aux entreprises étrangères. Le régime du BSPCE s’adresse de façon prioritaire aux salariés et dirigeants de start-ups. Les salariés de succursales françaises d’entreprises étrangères ne pouvaient, en l’état du droit, bénéficier de ce régime.

Toyota a annoncé 300 millions d’euros d’investissements et la création de 700 CDI d’ici 2020.

Tout ne relève toutefois pas d’un “effet Macron”. Les investissements physiques étrangers en France avaient progressé de 16% en 2016 et atteint un record depuis dix ans. Mais ces investissements créent moins d’emplois qu’avant. De plus, les géants américains du numérique installés en France échappent largement à l’impôt sur les sociétés.

Lors d’un discours le soir tenu en anglais et à huis clos, hors presse, le chef de l’Etat a annoncé qu’il voulait renouveler l’événement tous les ans, juste avant le Forum de Davos, a indiqué l’Elysée. Devant ses hôtes de Versailles, Emmanuel Macron a également vanté le “made in France”, comme il l’avait fait plus tôt dans la journée lors d’un déplacement dans le Nord. Il a en particulier passé l’après-midi dans l’usine Toyota d’Onnaing, où le groupe japonais a annoncé 300 millions d’euros d’investissements et la création de 700 CDI d’ici 2020. Un projet qu’ont permis de grosses subventions publiques : l’Etat a apporté à Toyota 15 à 20 millions d’euros, la région Hauts de France 11 millions, le Fonds européen de développement régional (Feder) 9 millions, l’agglomération 5 millions. “Certains peuvent me dire que 11 millions c’est trop, mais non, car derrière il y a des emplois” s’était félicité sur place le président de la région Xavier Bertrand.

View Post

Dîner de Gala de la Communauté d’Affaires Franco-Japonais – Merci de votre participation !!

Le sport est un moteur, et les divers domaines industriels se mobilisent. A cette occasion incontournable, M. Didier Kling (Président de la CCI Paris Île-de-France et du CEFJ) a accueilli M. Masato Kitera, ambassadeur du Japon en France, M. Denis Masseglia, président du CNOSF (également, représentant ce soir-là, M. Thomas Bach, président du CIO), M. Thierry Rey, Conseiller spécial Paris 2024 et Judo-ka, et Mme Laurence Fischer, ambassadrice pour le sport et Karaté-ka. Nous avons reçu un message d’encouragement par M. Yasuhiro Yamashita, président du Comité olympique japonais. Ou encore, les athlètes sportifs nous ont rejoint dans la salle : Mme Alexandra Recchia (Karaté -ka, championnat du monde de médaille d’or) et M. Stéphane Houdet (médaillé d’or à Pékin et à Rio du tennis en fauteuil), tous les deux participants à Tokyo 2020.  Mme Emilie Andeol (Judo-ka, médaillée d’or aux Jeux Olympiques de Rio), Mme Brigitte Deydier (ancienne judo-ka, médaillée d’or olympique), M. Didier Retière (ancien XV de France, Fédération française de Rugby), M. Didier Séminet, Président de la Fédération française de Baseball, M. Pierre Deniziot en charge du Conseil régional de l’Ile-de-France pour les questions relatives au handicap et à l’accessibilité de Paris 2024, et M. Jean Vuillermoz, représentant d’ANDES.

Ou encore, par rapport au grand événement prévu, Mme Diane Josse, commissaire générale pour la « Saison de la France au Japon 2021 » et M. Marc-Antoine Jamet (secrétaire général du Groupe LVMH) au nom du Comité de Mécène nous ont parlé  des perspectives du festival. Le robot « TOTO » d’Oto Technology, membre de CEFJ, est entré en scène et a animé le dialogue riche d’humour avec M. Pierre Kuchly, président délégué du CEFJ.

Pendant que le dîner progressait guidé par M. Charlez Znaty, co vice-président du CEFJ, nous avons lancé des enchères pour l’attribution des lots en « Silent Auction » qui clôturé la soirée. Pour notre première tentative, ont contribué 16 entreprises. Certains participants sont venus du Japon ainsi que des régions : Strasbourg, Vichy, Haut-de-France,… et de Paris, malgré les conditions défavorables suite aux grèves de transport. Cette soirée a réussi à créer un lieu d’échanges franco-japonais non seulement entre le monde des affaires, mais aussi avec le milieu du sport et les collectivités territoriales. Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude à tous les participants qui ont rendu la soirée très riche en échanges en atmosphère très joyeuse et prometteuse. Nous espérons que ce dîner de Gala vous ouvrira un nouveau chemin pour développer le lien franco-japonais et vos affaires par la suite.  Dans l’attente du plaisir de vous revoir dans nos futures manifestations.

View Post

La Saison de la France au Japon 2021 | Institut français

Contexte de la Saison

Au cours de la visite officielle du Président Macron en juin 2019, la France et le Japon ont renouvelé et renforcé le partenariat stratégique qui lie nos deux pays depuis 2013. Celui-ci, fondé sur une communauté de valeurs, met en avant nos positions conjointes sur la politique internationale (paix et sécurité), sur l’économie innovante et numérique, pour une nécessaire transition énergétique et responsable, pour la culture au sens large, en vue de développer la mobilité des étudiants, des créateurs, des chercheurs et des sportifs.

Si le Japon fascine comme en témoigne le grand succès de Japonismes 2018 (3 millions de visiteurs), notre pays conserve sur l’archipel une image forte et positive, force est de constater que celle-ci est quelque peu désuète.Sans tourner le dos aux fondamentaux de notre représentation dans l’imaginaire japonais, à ce passé riche en relations, le véritable challenge de la Saison sera de servir de plateforme pour renouveler cet imaginaire en s’orientant d’emblée sur la création contemporaine et l’innovation.

De plus, la Saison s’inscrit dans une conjoncture de grands rendez-vous internationaux dont nos pays vont respectivement assurer la responsabilité :

  • Organisation en 2019 du G20 au Japon et du G7 en France
  • Coupe du monde de rugby au Japon en 2019 puis en France en 2023
  • Jeux olympiques et paralympiques au Japon en 2020 puis en France en 2024

Les principes fondateurs : D’un héritage partagé à un monde à construire ensemble

Elle visera :

  • à célébrer le foisonnement des créations entre nos deux pays en privilégiant les coproductions entre professionnels et institutions françaises et japonaises afin de développer un espace de dialogue et d’échanges entre les créateurs contemporains de nos deux pays ;
  • à renouveler l’imaginaire en présentant notamment notre capacité́ d’innovation notamment au travers des industries culturelles et créatives et d’approches innovantes (recherches scientifiques) et approches sociétales (responsabilité́ sociale des entreprises) ;
  • à développer de nouveaux partenariats axés sur la créativité et l’innovation dans ses aspects les plus contemporains pour engager, dès l’origine des projets, des perspectives pérennes.

La ligne éditoriale de la Saison

  • Reflétera tous les aspects créatifs et innovants de la France contemporaine et embrassera le plus largement possible tous les domaines d’échanges entre nos deux pays : économie, sciences, gastronomie, arts et culture –patrimoine compris-, éducation, enseignement supérieur et recherche, sport, tourisme et art de vivre au travers de manifestations grand public ou des colloques et rencontres de haut niveau ;
  • Mettra à l’honneur le dynamisme et l’imaginationdes créateurs, entreprises et institutions qui animent la relation entre nos pays, en privilégiant les collaborations franco-japonaises et les plateaux de créateurs pour les temps forts ;
  • Sera festive et accessible à tous les publics, en se déployant sur l’ensemble de l’archipel et s’adressera particulièrement aux générations futures ;
  • Favorisera un esprit de dialogue et de faire-ensemble avec la société civile pour traiter d’un nouveau vivre-ensemble qui intégrera les nécessaires mutations technologiques, sociétales, environnementales pour construire ensemble notre avenir communet les amitiés francophiles de demain.

Chaque projet devra répondre au minimum à l’un de ses critères.

Les projets de co-création seront favorisés et tout particulièrement ceux associant artistes français basés en France et artistes japonais. Toute diffusion stricto-sensu ne sera pas retenue. Une attention particulière devra être portée aux générations futures, à la société civile et au jeune public et comprendra un volet grand public à forte visibilité y compris pour les manifestations à caractère professionnels ou BtoB.

Calendrier

  • D’ici fin 2019, une première cartographie des acteurs japonais et lieux partenaires japonais désireux de s’inscrire dans la saison de la France est réalisé et mention des partenaires avec lesquels ils souhaitent développer un projet.
  • Fin 2019 début 2020 : les opérateurs français indiquent les axes du projet qu’ils souhaitent construire avec des partenaires japonais.
  • Le commissariat et comité d’organisation aideront à dela mise en contact pour les partenaires n’ayant pas encore de partenaire identifié.
  • Début 2020 : des premières missions sont organisées
  • 24 janvier 2020 : une première ébauche de préprogrammation est définie et présentée lors de la réunion de préfiguration du comité des mécènes.

Tous les 2-3 mois se tiendra un comité de programmation suivi d’un comité des mécènes qui décidera de la labélisation dans le cadre de la saison, labélisation avec ou sans financement.

Commissaire générale de la Saison de la France au Japon : Diane Josse

Pour joindre le commissariat de la Saison de la France au Japon : franceaujapon@institutfrancais.com

En savoir plus

View Post

La 8 ème édition de l’AFRICA CEO FORUM

Plateforme de rencontres d’affaires de haut niveau, lieu de partage d’expériences et de décryptage des tendances affectant le monde des affaires, l‘AFRICA CEO FORUM s’attache à proposer des solutions concrètes et innovantes pour faire avancer le continent et ses entreprises. A travers ses initiatives “Women in Business” et “Family Business”, il vise également à accroître la représentation des femmes aux postes de décision sur le continent et à accompagner la transformation des entreprises familiales africaines.

1800 participants venus de 70 pays, dont quarante pays africains, se sont rendus à Kigali pour l’édition 2019 du forum. Parmi eux, près de 1000 CEOs, 4 Chefs d’Etats, une centaine de ministres et de bailleurs de fonds et plus de 150 journalistes africains et internationaux.

Faisant partie de Jeune Afrique Media Group, l’AFRICA CEO FORUM organise aussi depuis 2018 le Women in Business Annual Leadership Meeting, consacré aux femmes dirigeantes, et a lancé en 2019 l’Africa CEO Network, réseau digital des décideurs en Afrique.

À cette occasion, le plus important rendez-vous annuel du secteur privé africain portera la voix des leaders économiques dans les grands débats structurants pour les économies africaines, notamment dans les domaines de l’intégration régionale, du développement des infrastructures ou encore de l’impact des révolutions technologiques.

De nombreuses personnalités ont confirmées à leur présence. Parmi elles : Philippe Le Houérou (IFC), Abdulsamad Rabiu (BUA Group), Albert Yuma (Gécamines), Sébastien Bazin (Groupe Accor), Kuseni Dlamini (Massmart), Jean Kacou Diagou (Groupe NSIA), Elisabeth Moreno (HP Afrique), Mohamed Mohsen (The Arab Contractors), Bruno Witvoet (Unilever), Peter Njonjo ( Twiga Foods), Tony Elumelu (Heirs Holdings), Mohamed El Kettani (Attijariwafa Bank).

L’événement est coorganisé par le groupe Jeune Afrique et l’IFC. Ils souhaitent la participation de beaucoup d’entreprises japonaises.

En savoir plus https://www.theafricaceoforum.com/fr/a-propos/

View Post

DÉGUSTATION ACCORDS SAKES MAISON FUKUMITSUYA & FROMAGE HISADA

PROGRAMME:
Dégustation exclusive de 4 cuvées de la Maison FUKUMITSUYA (frais et chaud) avec les fromages séléctionnés par la Fromagerie HISADA. M. Fédéric Le BIHAN (SSA Saké Sommelier) vous présente nos cuvées JUNMAI très riche en Umami!

– Date: le jeudi 30 janvier

– Heure:  1) 12h30-14h00  2) 19h00-20h30

– Lieu: WA SALON (9 Rue de Treilhard, 75008 Paris)

– Cuvées: 4 cuvées de Maison FUKUMITSUYA dont 2 cuvées servis chaud et frais (Total 6 verres) en accord avec les fromages

– Inscription par mail:  info@wa-salon.com

– Tarif:  Pré-Vente: 40€ (jusqu’au 29 janvier)   Sur place: 50€

View Post

Entretien avec Hideyuki KASUGA, entrepreneur, chercheur, producteur, galeriste de la « gallery de kasuga »

BIOGRAPHIE

Hideyuki KASUGA, né en 1973, à NAGANO. Entrepreneur, chercheur, producteur, galeriste. Obtenu un Master à l’institut de technologie de Tokyo en 1999. Après son expérience professionnelle chez  un grand fabricant de composites, il a étudié en France à l’Université d’Aix-Marseille. Puis en 2006,  il a rejoint Nippon Kogyo Co., Ltd. à Paris et il a été président entre 2009 et 2012. Création de « BLANC BIJOU » à Paris en 2009 et « hide kasuga 1896» en 2012. Il a obtenu un doctorat à l’Université de Shinshu en 2018. Nouvelle activité en 2019 : Création de« kasuga LABO ». Chercheur invité à l’Institut des Sciences et du Génie de l’Université de Waseda, ouverture de la « gallery de kasuga » à Omotesando, Tokyo. Publication d’un article intitulé “Mise en place d’une méthode de recyclage des déchets de PTFE”.

ENTRETIEN

1. Racontez-nous votre expérience professionnelle  (le passage de NiKKi Fron à BLANC BIJOU,  la réussite de BLANC BIJOU, l’arrivée de la création de « hide k 1896 » qui exprime le monde en noir.)

Après la récession de 2008, j’ai succédé à ma famille, chez un fabricant d’équipement industriel japonais. Je pensais que le Japon ne survivrait pas sur le marché mondial sans créer une activité de fabrication à haute valeur ajoutée. J’ai créé alors la marque «BLANC BIJOU PARIS» à Paris en 2009 afin d’ouvrir de nouveaux marchés dans le secteur de la consommation en utilisant des ressources de gestion(matière blanche éternelle PTFE) dans le domaine industriel de notre famille. Notre marque a remporté le «Highlight Material» chez MAISON & OBJET PARIS. Nous avons développé nos produits en nous étendant à l’art, aux arts de la table, aux bijoux raffinés, etc. Alors, en 2012, afin de construire un programme d’affaires fusionnant la fabrication (en amont) et le marché (en aval), j’ai quitté l’entreprise de ma famille. J’ai fondé ma propre entreprise de création «hide kasuga 1896» et j’ai établi la marque de carbone «hide k1896» à Tokyo. Nous développons des produits en fibres de carbone tels que sacs et accessoires utilisant le nouveau matériau «carbone doux» inventé par Hideyuki Kasuga. Nous collaborons  également avec Leica, LEXUS et The Okura TOKYO.

2. Expliquez-nous « SCIENCE TO ARTS » que vous voulez vous exprimer à « Gallery de kasuga » qui vient d’ouvrir. Disons que votre gallery est un Central Commercial, comment vous pensez à l’utiliser ?

La « gallery de kasuga » créé par le Docteur en ingénierie Hideyuki Kasuga est un nouveau complexe commercial doté des fonctions telles que “Galerie”pour exposer des œuvres d’art contemporain et “Académie” sur le thème de la science, de l’art, des affaires et des objectifs de développement durable. Notre galerie se développe avec notre marque «BLANC BIJOU PARIS»  spécialisée en matière blanche éternelle née à Paris et notre marque «hide k 1896»  caractérisée par un nouveau matériau, le carbone doux. L’installation se compose de trois zones distincts : “Galerie”, “Lounge” et “Salon”.

3. Quels sont la position et le rôle de la France pour votre activité?

J’ai découvert en France des stratégies de croissance et la création de business telles que «la fusion de la science et de l’art», «des marques qui attirent sans cesse le monde entier» et «la fierté de son pays».

4. Pourriez-vous nous dire des points forts pour ceux qui visitent votre galerie.

« Gallery de kasuga » est un lieu qui diffuse une nouvelle culture japonaise fusionnant  tradition et innovation, science et art.

5. Quelle est votre ambition suivante ?

Notre objectif est d’exporter «BLANC BIJOU PARIS», «hide k 1896» et «gallery de kasuga» sur le marché mondial avec un contenu qui représente le Japon.

6. Avez-vous des idées sur votre ville natale Nagano?

Je voudrais voir se développer la préfecture de Nagano qui est riche de sa nature et de sa technologie industrielle avec un potentiel élevé, représentant le Japon pour devenir une préfecture avec une plus grande valeur ajoutée.

View Post

Festival KINOTAYO : Invitation – réception privée au Musée national des arts asiatiques GUIMET

Lieu : Musée national des arts asiatiques – Guimet 6, place d’Iéna, 75116 Paris

Au programme :

16h00 : Visite privée du Musée

17h00 – 18h30 : Réception/Cocktail

Merci de confirmer votre venue par mail en indiquant  votre nom et prénom à l’adresse : av.kinotayo@gmail.com 

Toute l’équipe du festival à hâte de vous retrouver et aura le plaisir de vous accueillir pour cette journée événement.

En vous souhaitant une excellente journée et une excellente fin de festival.

Festival du cinéma japonais contemporain KINOTAYO

https://kinotayo.fr/

View Post

Recherche de figurants français ou étrangers pour le tournage de série japonaise

[PROGRAM]

“La Grande Maison Tokyo”  at 9pm every Sunday, TBS ch.

https://www.tbs.co.jp/eng/newdrama/index.html#ns1

[DATE / PLACE / ROLE]

Please let us know when it’s convenient for you!

(1)

DATE: At night on December 6th

PLACE: Somewhere in Tokyo

ROLE:

-Three male foodies in a restaurant  OR

-Michelin inspectors in a conference room

(2)

DATE: About from 11am to 9pm on December 9th

PLACE: At Midoriyama studio in Yokohama

https://goo.gl/maps/iHtWutRjA8sCsbad7

ROLE:

-Elegant customers in an exclusive French restaurant, “Grande Maison Tokyo”

(3)

DATE: In the morning on December 10th

PLACE: A restaurant in Shibuya, Tokyo

ROLE:

  -Elegant customers in an exclusive French restaurant, ‘gaku” 

(4)

DATE: In the afternoon on December 10th

PLACE: Somewhere in Tokyo

ROLE:

-Michelin inspectors in a conference room

(5)

DATE: From 8am to 6pm on December 14th OR

           From 4pm to 7pm on December 14th OR

           From 7pm to 11pm on December 14th  

PLACE: At Midoriyama studio in Yokohama

https://goo.gl/maps/iHtWutRjA8sCsbad7

ROLE:

-Elegant customers in an exclusive French restaurant, “Grande Maison Tokyo”

(6)

DATE: In the morning on December 15th

PLACE: Somewhere in Tokyo

ROLE:

-People in Paris OR tourists or users in an airport

(7)

DATE: on December 17th

PLACE: at Prince Hotel Tokyo

ROLE:

-Participants of Michelin Guide Star Revelation Ceremony

(8)

DATE: About from 6pm to 9pm on December 19th

PLACE: At Midoriyama studio in Yokohama

https://goo.gl/maps/iHtWutRjA8sCsbad7

ROLE:

-Elegant customers in an exclusive French restaurant, “Grande Maison Tokyo”

(9)

DATE: In the morning on December 20th

PLACE: At an exclusive French restaurant

ROLE:

-Elegant customers in an exclusive French restaurant

[FEE]

Sorry, it’s free of charge.

[CONTACT]

Please send an e-mail to the following address!

gmt@gr.tbs.co.jp

Please ask me anything anytime! :)))))