CEFJ - Comité d'échanges Franco-Japonais CEFJ - Comité d'échanges Franco-Japonais
Un comité créé par

Toyota a dégagé un bénéfice net record en 2013-2014, espère quasiment le rééditer

Le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé jeudi avoir dégagé un bénéfice net record en 2013-2014, dopé de 90% par rapport à celui de l’exercice précédent grâce à la dépréciation du yen, et estimé pouvoir quasiment le rééditer en 2014-2015.

Entre le 1er avril 2013 et le 31 mars 2014, le premier constructeur mondial a dégagé un profit net de 1.823 milliards de yens (13,6 milliards d’euros au taux de change moyen de l’exercice). Pour l’exercice 2014-2015 en cours, il pense que ce bénéfice net va s’effriter de 2,4% à 1.780 milliards de yens (12,7 milliards d’euros au taux de change prévu par Toyota).

Le géant basé dans la région de Nagoya (centre du Japon) a expliqué avoir bénéficié de la forte dépréciation du yen, qui a perdu environ un quart de sa valeur face au dollar et à l’euro du fait de la politique du Premier ministre japonais Shinzo Abe, qui a poussé la banque centrale du pays à nettement assouplir sa politique monétaire.

Ce phénomène a élevé la valeur des revenus tirés de l’étranger par Toyota, lorsque le groupe les a convertis en monnaie nippone.

Ses ventes de gros en volume n’ont augmenté que de 2,8%, mais son chiffre d’affaires dopé par ces effets de change a bondi de 16,4% à 25.691 milliards de yens (191,7 milliards d’euros). Son bénéfice opérationnel a lui aussi atteint un nouveau record, s’envolant de 73% à 2.292 milliards de yens (17,1 milliards d’euros).

Pour l’exercice en cours, le groupe s’attend à une stagnation de ses ventes en volume, de son chiffre d’affaires (à 25.700 milliards de yens) et de son bénéfice d’exploitation (+0,3% à 2.300 milliards de yens). Les effets de change ne devraient pas être favorables cette fois et Toyota espère compenser de moindres profits tirés de ses ventes par des réductions de coût supplémentaires.

 

La Source: lepoint.fr