CEFJ - Comité d'échanges Franco-Japonais CEFJ - Comité d'échanges Franco-Japonais
Un comité créé par

Culture japonaise : Spiritualité, beauté et traditions

Le 25 janvier 2019 18h-21h

Nous commencerons par la projection du documentaire ≪Accueillir les démons – Là ou démons et bouddhas vivent ensemble≫, afin d’engager une réflexion sur la religion au Japon. Puis, M.Kyburz nous parlera des croyances et de la spiritualité japonaises ainsi que de la notion de ≪beauté≫. Enfin chaque expert interviendra au sujet du shintoïsme et des croyances populaires, et de la manière dont ils impactent en particulier la protection du patrimoine culturel japonais. 

Le conférencier 

KYBURZ, Josef A (Ph.D)

Né en 1946, en Suisse. Docteur en études de l’Extrême-Orient (Japon) et maîtrise en Etudes coréennes de l’Université Paris 7, maîtrise en Sciences religieuses de l’Université de Tokyo. Chercheur (retraité) au Centre National de la Recherche Scientifique.

Eiji MIZUSHIMA (Ph.D)

Né en 1956, il devient conservateur à la Fondation japonaise pour la science (JSF) après avoir obtenu son diplôme de l’Université des sciences de Tokyo. Il obtient un doctorat de l’Université de Tsukuba. Il vient en France étudier à la Cité des sciences et de l’industrie (CSI) et au CNRS (Atelier Bellevue). De 1993 à 1997, il travaille au développement international de la CSI. en 1996, il obtient le diplôme de l’Institut National du Patrimoine. Après plusieurs années d’enseignement à l’Université de Tsukuba, il est actuellement directeur du Musée de l’Histoire et de la Culture de Nagasaki, et président de l’Académie japonaise de management des musées (JMMA). Il écrit de nombreux ouvrages sur la muséologie, dont certains ont été traduits en chinois et en coréen. Il traduit du français au japonais l’ouvrage Musées et Muséologie (coll. Que sais-je ? N.904, PUF., 1971). 

Masatsugu OKUTANI (vice officiant, sanctuaire Yabuhara)

Né en 1974, il est la 25ème génération d’une famille de grands officiant du sanctuaire Yabuhara, situé dans la préfecture de Nagano au Japon et fondé en 680. en 1998, il est diplômé de l’Université Kokugakuin ainsi que de l’Association des sanctuaires shintô (Jinja Honchô), où il reçoit le deuxième grade le plus élevé du diplôme des officiants shintô (mei-kai). Il travaille pour cette association, ainsi que pour le sanctuaire Meiji-jingû à Tokyo et son Centre de recherche interculturel (MJRI). En 2005, il obtient un MBA à l’Université du pays de Galles. En 2009, il s’installe à Paris, où il devient le seul officiant shintô à officier en Europe, et il diffuse l’idée que le shintô est à l’origine de la civilisation japonaise. Il a aujourd’hui accompli en France près de 300 rites shintô, comme l’importante cérémonie de Oharae, une grande cérémonie de purification, qu’il conduit chaqueannée depuis 2014. Il anime également des conférences à l’INALCO, à l’Université de Toulouse et à Paris 7. Sa famille servait à l’origine le sanctuaire Nagatani Hachiman-gû de Kyoto, mais en 1180, après plusieurs générations de service, elle fut transférée au sanctuaire Yabuhara. 

Mizuho KAWASAKI (Ph.D)

Né e 1988, il est docteur en Musicologie et diplômé de master de l’Université de musique de Kunitachi. De 2014 à 2015, il participe au Séminaire d’études ethno-musicologiques de l’Université Paris-Sorbonne. De 2016 à 2018, il est assistant en musicologie à l’Université de musique de Kunitachi. Actuellement chercheur postdoctoral en Anthropologie Culturelle à l’Université de Kobe et au sein de la Société Japonaise pour la Promotion de la Science (JSPS), il est aussi membre du bureau de la Société japonaise de musique folklorique. En 2018, il publie sa thèse : La Formation et le Développement de Tokumaru-ryû Kagura : Histoire des rituels spectaculaires dans la perspective ethno-musicologique (Tokyo : librairie Daiichi Shôbo) avec le concours de la JSPS (Grant-in-Aid for Publication of Scientific Research Results). Il publie également un essai dans Etudes de Tôno (vol3, co-auteur, Iwate : Centre de Recherche Culturel Tôno, 2014), récompensé du Prix de ≪SASAKI KIZEN≫. Il a également reçu le prix ≪Raymund Schwager Memorial Award≫ pour son essai dans Apocalypse Deferred : Girard and Japan (co-auteur, Notre dame : University of Notre Dame Press, 2017).

 

Date : le 25 janvier 2019

Heure : 18h-21h

Salle de conférence : L’Hôtel de l’Industrie “Salle Lumière et Salle Montgolfier”, 4 Place Saint-Germain des Prés, 75006 Paris

Programme

18h – Projection du documentaire  ≪Accueillir les démons – Là ou démons et bouddhas vivent ensemble≫

18h40 – Discours de M. Josef Kyburz

19h20 – Pause

19h40 – Table ronde entre trois experts (en français)

20h50 – Débat entre les intervenants et les auditeurs